Abde, a.k.a. @abde_glingue, vous le connaissez sûrement déjà. Créateur de Ter-Ter football et créateur sur le terrain (quand il est dans un bon jour), c’est aussi un créatif dans la vie, designer et consultant en marketing et communication digitale. C’est un touche à tout, qui a toujours quelque chose à raconter.

Quelques mots pour te présenter, pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
Je m’appelle Abde, et je suis un joueur de foot, tout ce qu’il y a de plus banal.
Je suis passionné par tous les aspects du foot, tactique, technique, équipement, business et marketing… J’aime bien connaître les dessous et l’ensemble de cet univers.

Tu es a l’origine du projet Ter-Ter, comment et pourquoi tu t’es lancé la dedans ?
Ma femme (ma copine à l’époque) en avait marre que je la saoule à lui parler de foot tout le temps. Un jour elle m’a suggérée de lancer ma chaîne YouTube pour parler de foot à des gens que ça intéressaient. Au début, j’ai zappé ça parce que j’aime pas trop les youtubeurs mais avec le temps, l’idée m’a travaillée… Ça a prit un peu de temps mais finalement j’ai commencé à y réfléchir sérieusement.
Il n’y avait pas vraiment d’objectif autre que partager ma passion dévorante du football avec d’autres. J’avoue que je n’aurais pas pu imaginer que Ter-Ter aurait autant de succès aussi vite, et aujourd’hui on est motivés et ambitieux mais la motivation pour faire tout ça reste la même qu’au début : partager notre passion.

 

Comment ça se passe pour toi dans ce projet pour l’instant ?
Archi-bien !!! Qui aurait cru qu’on aurait un tel succès aussi rapidement. C’est énorme. Mais à côté de ça, on a tellement d’idées et de projets que 24h par jour, c’est pas assez. D’ailleurs il est 2h47 du matin quand je réponds à cette interview.
La vidéo c’est un super média, et on est super fier de la qualité des vidéos qu’on produit mais ça prend tellement de temps à chaque fois qu’on arrive pas à sortir autant de vidéos qu’on voudrait. Mais bon, c’est des problèmes de riches. Globalement c’est un bonheur d’être impliqué dans un tel projet.

Quels sont tes objectifs, personnels et dans Ter-Ter, pour 2018 ? C’est quoi ton plus grand rêve par rapport à Ter-Ter ?
Notre objectif en 2018 c’est de monter en puissance. Le lancement du site a été un énorme projet. L’ambition c’est que le site soit au top et qu’on augmente la cadence de vidéos, sans perdre en qualité bien sûr.
Mon plus grand rêve c’est que Ter-Ter devienne le plus grand média football en France, tout simplement. « Les gens humbles ne vont jamais bien loin. » disait Mohamed Ali.

Je veux atteindre mon meilleur niveau potentiel et je pense que j’ai encore une marge de progression.

Tu peux nous parler de ton parcours footballistique ?
En fait, je n’ai jamais joué en club de ma vie. dans un vrai club je veux dire. j’ai toujours joué au foot, à la cité à Aubervilliers tous les jours pendant mon enfance, puis dans le 12eme arrondissement pendant mon adolescence. Puis un peu partout… A la cool, en Five, puis en football loisir quand on a monté un club entre potes. J’ai toujours joué mais j’ai jamais eu de formation footballistique. Mais j’ai toujours été passionné de tactique et je suis étonné parce que je m’y connais finalement beaucoup mieux que la plupart des joueurs de foot qui ont joué en club.
Aujourd’hui, et depuis quelques années, j’ai trouvé mon équipe de rêve. On s’appelait 7eleven FC et maintenant Ter-Ter FC, une équipe composée de génies incompris.

Quels sont tes objectifs dans le foot ?
J’ai des objectifs assez humbles : faire de bons matchs avec Ter-Ter FC. A titre personnel, je veux progresser. Physiquement, techniquement… Je veux atteindre mon meilleur niveau potentiel et je pense que j’ai encore une marge de progression.

Ce qui me ferait rêver, ce serait une équipe qui suivrait mes consignes de jeu. Ça n’est jamais arrivé.

Avant Ter-Ter, tu faisais quoi ?
Plein de choses… J’ai toujours été quelqu’un de passionné, et qui me donne à fond dans tout ce que je fais. Je ne peux pas vivre sans ça. J’ai besoin d’avoir une cause dans laquelle tout donner.
Après mes études en marketing et communication digitale, j’ai bossé dans différentes agences et annonceurs, avant de monter ma boite, qui a connue un joli succès pendant quelques années. Aujourd’hui, et depuis quelques temps déjà, je travaille en freelance. Ça c’est pour le côté pro.
A côté de ça, j’ai fais plein d’autres choses. J’ai fais 10 ans de breakdance, qui était mon autre grande passion. Avec mon crew, on avait un petit niveau et on a vraiment de grandes choses dans le break : voyages, battles, shows… Les meilleurs années.


Attends mais tu as quel âge ?

23 ans.

Ah ouais, tout ça à seulement 23 ans ? T’es un genre de surdoué ou comment ça se passe ?
Surdoué, génie, phéno, mytho… on peut dire ça.

Ah ouais d’accord…. T’as quel âge, en VRAI ?
** ans je t’ai dis.

C’est quoi une journée type dans la vie de @abde_glingue ?
Je travaille à mon compte, et je bosse souvent de chez moi. C’est grâce à ça que je peux consacrer du Ter-Ter. L’inconvénient c’est que pour assurer à la fois dans mon travail et  sur Ter-Ter, je bosse tout le temps. 15h par jour, et c’est jamais assez.
je ne me lève pas tôt, parce que je me couche souvent très tard. J’essaye de maintenir un équilibre entre obligations, passions et vie personnelle.
Pour Ter-Ter, une journée ça veut dire, s’occuper des réseaux sociaux, surtout Instagram, répondre aux messages, publier posts et stories et échanger avec les abonnés. Ça veut dire mettre à jour le site, écrire les news et articles, répondre aux mails et faire avancer les différents projets. Ça veut aussi dire beaucoup d’échanges avec le reste de l’équipe pour organiser les tournages, shooting photos et création des contenus qu’on publie. C’est aussi des journées de tournages, de montage photos et vidéos, des événements, déplacements, rendez-vous et réunions pour des partenariats, etc… C’est un deuxième boulot à temps plein.

Je voulais devenir mangaka !

Tu as d’autres hobbies ou passions en dehors de tout ça ?
Pleins ! Et pas le temps de les assouvir pleinement…
Je dessine depuis que je suis gamin. Fan de DBZ, je dessinais des super sayans partout où je trouvais un bout de feuille. Je voulais devenir mangaka ! J’ai encore ce rêve dans un coin de la tête et des idées d’histoires de ouf que je voudrais réaliser en BD. J’aime bien écrire aussi. en fait j’aime raconter des histoires, tout comme j’aime lire de bonnes histoires (genre de vraies bonnes histoires, pas comme Harry Porter…). Un jour… Un jour je ferai tout ça.
Je suis un peu geek, un peu gamer aussi. J’adore les jeux vidéos, surtout les RPG japonais. J’en achète encore qui restent des mois, voire des années neufs sous blister, parce que je n’ai pas le temps d’y jouer.. C’est triste !
Mais par dessous tout, j’adore les voyages ! Tout mon argent part dans les voyages. j’essaye de faire 2 grands voyages par an. Souvent en Asie ou Amérique. Je zappe l’Europe, je voyagerai en Europe quand je serai vieux.

C’est quoi ton actu ?
Je me suis marié cet été. Sur une plage en Thaïlande. C’était merveilleux. Nos familles et amis réunis dans un décor à paradisiaque. Le plus beau jour de ma vie.
A part ça… Ter-Ter, et rien d’autre !

C’est quoi ta paire de crampons favorite du moment ? Et de tous les temps ?
Question trop dure. J’en aime trop. Je collectionne un peu les crampons et je n’arrive pas à en choisir une. Je change souvent de paires. En ce moment, la Predator est ma favorite. J’aime beaucoup la Tiempo aussi.
Il y a plusieurs paires que j’ai pas le temps d’essayer vraiment, comme la Puma Future par exemple qui a l’air lourde, surtout les paires moulées, parce que je joue sur synthétique et je privilégie les stabil (j’ai déjà des problèmes aux genoux alors j’évite les crampons sur synthétique).
Mes meilleurs saisons, je les aient faite avec une paire de F50 qui garde une place spéciale dans mon cœur.

Il y a un truc que tu mets toujours dans ton sac de sport ? Est-ce que tu as un rituel avant le foot ?
Un haut manches longues et un pantalon ou legging de sport. Je suis ultra-frileux.
La gamme training de Nike est grave lourde. Je joue quasiment toute l’année avec.

C’est quoi le football qui te fais rêver ?
Tu vois la Ligue 1 ? Genre, pas ca.
Ce qui me ferait vraiment rêver, ce serait une équipe qui suivrait mes consignes de jeu a la lettre. Ça n’est presque jamais arrivé.

Comment tu décrirais ton style en dehors des terrains ?
Je faisais ultra gaffe a mon style avant. Maintenant je m’en fous un peu plus.
Je suis devenu addict au knit. C’est tellement confortable… J’arrive même plus à porter un jean et des sneakers en cuir. C’est horrible.

Un dernier mot ?
Tricératops.

Merci pour ce moment.
Get Schwifty.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentaire
Nom